mardi 15 janvier 2013

Critique: ROCKBOUND NEIGHBORS




Il m’aura fallu plusieurs semaines afin de réaliser ma critique sur ce nouvel opus de Nana Mizuki ! La raison principale était de pouvoir digérer le contenu et ne pas avoir  un avis faussé de par l’excitation de la nouveauté.  Nana Mizuki est donc revenue avec un 9ème album original après 2 ans et demi d’attente… et que ce fut long ! Au rendez-vous un album toujours fidèle au style dominant de la chanteuse depuis qu’elle collabore avec ELEMENT GARDEN à savoir de la Pop & du Rock symphonique mais pas seulement également de la Pop acidulé, du Rock puissant, de l’électronica etc… Un cocktail varié mais très cohérent contrairement à ses albums passés dont certains fans étrangers  reproche l’incohérence dans les styles, avis que je ne partage pas mais que je comprends.


Avalon no Oukan: L’album commence déjà avec la piste qui représente la quintessence en terme de musique Symphonique ! Cette chanson représente l’Epic elle-même. Taillé pour le Live Orchestra cette chanson est digne d’une bande originale de film hollywoodien ou de comédie musicale de par ses arrangements très riches et théâtraux. Arrangée par Evan Call, un jeune Américain de 24 ans pêchu d’animation japonaise qui avait comme but de réaliser de la musique pour animé et qui a trouvé une place auprès de l’équipe ELEMENT GARDEN.  Constituée d’un orchestre philarmonique cette chanson laisse un goût spécial car vraiment inhabituel mais le tout est vraiment incroyable. La voix de Nana Mizuki aérienne qui nous offre toujours ses envolées lyriques accompagné de chœurs qui renforce l’aspect épic de la chanson. En somme cette première piste est vraiment solide, unique et ouvre magnifiquement l’album.  


Naked Soldier: Il s’agit de la première piste Rock de l’album ! Dans un style similaire à Trickster, cette chanson a une instrumentalisation très rock moderne (guitare, basse, batterie) avec de nombreux éléments électroniques qui lui donne un côté très frais et dotée d’un refrain très agressif.  La voix de Nana Mizuki passe des graves aux aiguës presque tout le long du morceau, celle-ci a même avoué que cette chanson était première ou elle chantait aussi haut dans le registre de poitrine ! Saluons la performance car la note finale donne clairement des frissons.


Get my drift: Deuxième piste rock de l’album ! Celle-ci beaucoup plus Upbeat et girly dans le style. Un joli mélange entre le rock et l’électro, l’instru est toutefois plus agressive que celle de Naked Soldier. Cette chanson comporte très peu de temps mort et dispose d’un refrain très accrocheur qui donne presque instantanément l’envie de se remuer. Assez inédite dans le style pour Nana Mizuki, celle-ci nous gratifie d’une voix haut perchée  mais tout à fait en accord avec cette piste. Le bémol si s’en est un est la durée très courte de la piste mais rajouter quoi que ce soit aurait peut-être interrompu la cadence de la chanson qui fait son charme ?

Lovely Fruit: Piste promotionnelle de l’album comme beaucoup de fans je partage l’avis que ce n’était pas le choix le plus judicieux étant donné qu’il s’agit de la seule piste vraiment Pop de l’album ! Cela dit ça ne signifie pas que je trouve cette chanson déplaisante au contraire. Au premier abord cette piste parait très niaise mais musicalement c’est très riche et complexe, l’instru comporte de l’orgue, de la guitare, de la basse, de la trompette, du trombone … qui font de cette piste un morceau Jazzy/Pop sucrée.

Darling plastic : Cette piste fait office de pseudo seconde piste Pop, personnellement elle me laisse un sentiment très nostalgique, presque mélancolique… La voix de Nana est très lisse, posée, un brin sexy, elle semble vraiment inhabituelle. L’instru quant à elle est principalement composées d’un mélange synthé/guitare. A mon sens cette piste est très agréable à écouter.

BRIGHT STREAM: Première piste issue du single du même nom. A sa sortie la chanson m’avait fait un bel effet, chanson typique de Nana Mizuki depuis ces dernières années avec une instru très symphonique, couplé avec le son du piano et des cordes. Cependant après quelques mois cette chanson a perdu en charisme car peut être trop similaire à PHANTOM MINDS mais ce qui relève sacrément le morceau est la voix de Nana Mizuki qui dans les refrains est juste fantastique passant des graves au aiguës avec une facilité déconcertante. Au final, il s’agit d’une piste de qualité très agréable à écouter mais qui selon moi semblable dans les arrangements et la composition à de précédents travaux. Disons tout simplement que c’était une chanson sans prise de risque !

Hoshikuzu Symphony: Le titre trompeur nous faisait nous attendre à une piste épic et bien pas du tout il s’agit simplement d’un morceau mid tempo hivernale!  Cette chanson est très hivernale et dans l’esprit de noël. L’instru principalement composée de violon et d’alto elle est toutefois ponctuée de sons de clochettes de noël qui renforce l’effet saisonnier de la piste.  Les chœurs ont été une fois de plus réalisés par Shihori la compositrice du morceau, amplifie l’effet du morceau et lui donne un côté angélique.   Dans l’ensemble c’est une piste très agréable, les arrangements sont jolis, la voix de Nana Mizuki juste irréprochable aucune déception pour ma part.

Linkage: Il s’agit de la première piste vraiment Anison ! Certainement la piste favorite d’un grand nombre de fans, c’est une chanson qui réunit tous les éléments pour être efficace : un tempo rapide, agressif,  violent, des chœurs pour l’épique, un chant émotionnel avec des envolées lyriques  … aucune ombre au tableau ! Il s’agit très certainement d’une des chansons de rang S car la gymnastique vocale de la chanteuse et juste formidable. Comme je le disais plus haut cette chanson est typique des chansons rock Anison qui ont une batterie lourde avec une instru fréquemment observée dans des morceaux de groupes de métal, ce n’est pas le premier coup d’essai de Nana Mizuki dans ce style, cette chanson est dans la lignée des Unchain & World, UMBREAKABLE etc…

STAR ROAD: Le « 7ème enfant de Nana » ^^ ! Comme à son habitude Nana Mizuki essaie quelque chose de différent pour sa propre composition après POP MASTER qui était dans le registre Pop-rock, cette fois elle propose un morceau plus expérimental très riche  musicalement certainement celle qui offre le plus de diversité, pas moins de 7 instruments originaux distincts et non des plus communs (violoncelle, trompette, cor anglais, cor français, clavecin, saxophone soprano). Le tout est vraiment nostalgique et donne le sentiment d’un voyage entre occident et Asie. Le chant est grave, mélancolique et chargé d’émotions avec des montées dans les aigues dans les refrains très appréciable.  Au final c’est une piste très originale et authentique dans cet album ou dans la discographie de la chanteuse.

Synchrogazer aufwachen form: La piste qui avait déjà fait sensation à sa sortie se voit attribuer une intro qui n’était pas présente auparavant ! Personnellement, je trouve cette intro géniale ça donne vraiment une ambiance électronique géniale cette intro est plus « dansante » que le reste de la chanson bien qu’au final cette piste est très loin d’être une piste Electro-pop/Dance, il 
s’agit d’un morceau d’Electronica associé à des éléments de Trance au tempo ultra rapide qui nous tient en haleine du début à la fin, le seul point noir et le décrochement entre l’intro et le reste de la chanson qui est un peu drastique ! Au-delà de ça ce qu’il y a de formidable dans cette chanson est le décalage entre le style de la chanson et le chant. En effet, ici alors que l’on pourrait s’attendre à une interprétation linéaire, on se retrouve avec un chant rapide oscillant entre les grave les aigues le tout chanté très rapidement au rythme de la musique. Le couplet avant le refrain final est interprété avec une voix de Diva-t-elle une chanteuse lyrique, je suis d’ailleurs toujours bluffé  par ce passage de même que la note aigue dans le dernier refrain qui me donne 1 an après la sortie de la chanson originale toujours des frissons ! Cette piste fait figure d’unique piste entièrement électronique, c’est d’ailleurs dans son entière discographie une première ! Le succès est tel que synchrogazer et la chanson d’anison la plus téléchargée de 2012 !

Crescent child: Voici encore une piste hautement inspiré ! Cette piste dominée par l’utilisation du piano est une pure merveille pour les oreilles, le chant est posé, grave mais très triste ! D’ailleurs l’ensemble du morceau dégage ce sentiment. Le solo de guitare me rappel un peu l’instru de Mysterion est donne vraiment de l’intensité au morceau et ne parlons pas du solo de piano juste magnifique qui donne de l’amplitude avec les petite pauses parsemées  dedans ! Assez originale encore une fois dans la discographie de la chanteuse je lui trouve toutefois des petites ressemblances avec METRO BARROQUE loin d’être déplaisante mais celle-ci viennent principalement de la dominance du piano dans le morceau !
Kiseki no Melodia: Nous revoilà dans l’épic ! Première piste de Nana Mizuki avec une utilisation aussi importante de l’orgue comme instrument dominent ! Avec cette chanson on revient d’avantage vers des choses plus communes à Nana Mizuki à savoir le symphonique, l’épic à la sauce anison. La voix de la chanteuse est profonde et nous propose encore de beaux aigues. Voici encore une composition bien complexe signée ELEMENT GARDEN qui doit également faire partie des chansons de rang S ! Au final une chanson très bien réalisée.

METRO BARROQUE: Dernière piste issue de single déjà connue. METRO BARROQUE est encore aujourd’hui pour ma part un coup de cœur ! Une vraie réussite dans la composition et les arrangements faisant de ce morceau un mélange jazzy très modernisé. Pour le coup ce morceau est assez également assez unique dans la discographie de Nana Mizuki (décidément lol) même si il présente quelques similarités avec d’autres chansons de la chanteuse sans toutefois donner une impression de déjà vue. La piano domine dans ce morceau accentuant le côté jazzy très agréable qui correspond très bien au timbre vocal de Nana Mizuki grave, mélancolique et un brun sexy avec comme à son habitude des aigues bien placés. C’est un style que j’aimerais revoir dans le futur car cela donne un bon coup de frais dans la discographie de celle ci.

Happy Go-Round: Cette piste fait office de seule et unique chanson purement Pop-Rock de l’album comme Nana Mizuki sait le faire dans chaque album. Pas très originales car Nana n’est pas à son premier coup d’essai de plus assez commerciale et accessible, facile de lui retrouver des points communs avec Love Brick qui sont chacune utilisées pour le Drama Switch Gril ! Ce n’est pas pour autant que le morceau est désagréable à écouter pour ma part ce genre de chanson c’est ça passe ou ça casse ^^ et bien la ça passe même très bien, le refrain est efficace et entrainent, les « Shiny Shiny go round » sont craquant !

Sacred force extensed mix: Deuxième piste à avoir reçu avec petit lifting ! Cette composition de rang S avait déjà fait sensation à sa sortie auprès des fans. L’extension semble cependant peu recherché juste un rappel des mêmes instruments  à la fin des refrains qui semble presque bizarre au final. L’instru de la chanson dans son ensemble me rappel la chanson « Pray » (Synthé, Guitare électrique, éléments électroniques etc…). Les refrains sont rapide et les voix de Nana fait de même et réalise des piqués aigues incroyablement complexe et démontre ses talents vocaux et sa très bonne utilisation du falsetto

Yakusoku: Vous allez vous dire que je ne trouve jamais de défauts à Nana Mizuki et bien faux lol. Eh bien oui ma déception commence à la fin de l’album avec l’unique ballade de celui-ci. Oui elle est agréable, soignée, jolie mais pas originale et marquante du tout (avis personnelle) ! Selon moi la dernière ballade captivante était en 2009 « Yume no Tsuzuki » mais celle-ci est un peu trop commune dans la sphère J-pop. Je lui reconnais au moins la mise en valeur de la voix de Nana Mizuki emplit d’émotion. C’est clairement la chanson qui me plait le moins de l’album sans pour autant être inaudible bien entendu.

Conclusion : Comme je l’ai dit en intro, cet album représente pour moi celui qui est le plus cohérent dans le choix des styles ! Je retrouve positivement des airs avec « GREAT ACTIVITY » sorti en 2007. Chacune des pistes sont très soignées et de qualités peut être pas toujours originales d’un point  de vue plus globale sur la J-Pop pour 2 ou trois morceaux mais dans l’ensemble c’est du bon NANA MIZUKI ^^ Vocalement Nana Mizuki démontre ses talents de chanteuses plus que jamais, son amélioration sur la maîtrise de la voix de tête et époustouflante et prouve encore 
qu’elle sait très bien optimiser son étendue vocale ! Le thème de l’album quant à lui est partagé entre nostalgie, mélancolie, tristesse et joie qui fait qu’en fonction de notre humeur il y a toujours une chanson qui y correspond. Autre petite déception j’aurais aimé une ou deux pistes plus expérimentales et inédites dans le style, où est notre traditionnelle piste dansante ? (Gimmick game, Chronicle of the sky…)  Mais bon ça n’engage que moi =). D’un point de vue général cet album est vraiment un plaisir à écouter, moderne dans l’instru, diversifié juste comme il faut etc… Je pense maintenant, après un mois de sa sortie que cet album est mon préféré ! =)

5 commentaires:

  1. Je comprends pas les expressions "chansons de rang S" et " 7ème enfant de Nana" peux tu m'éclairer?

    RépondreSupprimer
  2. En fait "Chanson de rang S" C'est une expression utilisé par Nana Mizuki pour exprimé la difficulté d'une chanson (Rang D facile, C moyen, B difficile, A très difficile et S extrêmement difficile en gros ^^)et 7 ème enfant car Nana considère chacune de ses compositions comme ses propres enfants lol

    RépondreSupprimer
  3. Mais concernant l'expression "7ème enfant", pourquoi l'utiliser pour Star Road en particulier?

    RépondreSupprimer
  4. Car justement c'est sa 7 ème composition ^^

    RépondreSupprimer
  5. Oups ^^'
    en lisant "chacune de ses compositions" j'avais interprété en chacune de ses chansons, d'ou mon incompréhension.

    Merci pour les explications.

    RépondreSupprimer

Laisser un commentaire...

Nombre de vues